Très souvent associé aux grands groupes et à d’importants chantiers de construction dans le neuf, le “BIM” (Bâtiment et Informations modélisés) est à la portée des entreprises artisanales du bâtiment.

Menuisier, charpentier, couvreur, électricien, peintre et plaquiste ont décidé de travailler de concert sur une mise en situation autour de l’extension et la rénovation d’un bâtiment existant à Mauron (Morbihan). Accompagné par la Capeb Bretagne, ce groupe d’entreprises artisanales souhaite relever un nouveau défi : intégrer la maquette numérique et le travail collaboratif dans leurs entreprises.

Une méthode BIM pour les artisans

« L’objectif de cette action est double : nous souhaitons former les artisans à la maquette numérique et au travail collaboratif, mais aussi nous voulons les accompagner pour qu’ils puissent répondre à des appels d’offres en BIM et aux exigences du maître d’ouvrage vis-à-vis des intervenants sur ce type de projet », précise Vincent Dejoie, président de la Capeb Bretagne. « Nous allons capitaliser les retours sur expérience, ce qui nous aidera à mieux déployer cette démarche pour qu’elle puisse bénéficier à l’ensemble des artisans. »

Faire gagner l’artisanat du bâtiment

Les bénéfices du BIM pour les artisans du bâtiment seront nombreux : gestion facilitée, gain de temps et donc de productivité, coordination simplifiée avec les autres intervenants, archivage automatique des données d’un chantier, etc. Cette expérimentation mettra en évidence que les outils numériques facilitent et optimisent l’activité des TPE.

© Capeb Bretagne