Mesure attendue depuis plusieurs années par l’U2P, le remplacement du CICE (Crédit d’impôt Compétitivité Emploi) par des allégements de charges pérennes va sécuriser et donner de la visibilité aux entreprises. Le bénéfice est d’autant plus net que les charges baisseront dès janvier 2019 et que l’entreprise n’aura plus à attendre l’année suivante pour récupérer son avance sur trésorerie sous la forme d’un crédit d’impôt.

De même, la baisse progressive de l’impôt sur les sociétés est de nature à redonner de la compétitivité aux entreprises. Il faut pourtant rappeler que plus d’un million d’entreprises françaises sont soumises à l’impôt sur le revenu et non à l’impôt sur les sociétés. Ainsi, l’U2P invite les parlementaires qui sont en train d’examiner le projet de loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) à adopter la mesure permettant aux entreprises individuelles d’opter pour l’impôt sur les sociétés, ce qui limiterait l’inégalité de traitement fiscal entre les entreprises selon leur statut juridique.

En outre, la décision de supprimer les cotisations sociales salariales sur les heures supplémentaires à compter de septembre 2019 au lieu de 2020 va apporter de la souplesse aux entreprises qui font face à des difficultés de recrutement.

En parallèle, l’U2P demande que l’effort de réduction des dépenses publiques soit accéléré et renforcé. Seule une baisse sensible et continue de la dépense publique permettrait d’améliorer le pouvoir d’achat des Français qui, comme chacun sait, est l’un des moteurs de la croissance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom