Accueil > Actus > Actualités > En France > CITE : la Capeb continue à se battre pour le maintien du dispositif jusqu'à la fin 2018 !
10/11/2017

CITE : la Capeb continue à se battre pour le maintien du dispositif jusqu'à la fin 2018 !

Les dernières orientations qui ont été prises sont mauvaises. La Capeb interviendra vigoureusement auprès des députés pour qu'ils redressent la barre. Elle est déterminée.



CITE : la Capeb continue à se battre pour le maintien du dispositif jusqu'à la fin 2018 !
© Seignette Lafontan

Comme nous vous l'avons précisé, le Gouvernement a décidé de reporter l'examen du CITE à l'Assemblée Nationale, dans le cadre de la deuxième partie des articles du projet de loi de finances.

La Commission des finances de l'Assemblée a examiné le 9 novembre, un certain nombre d'amendements qui ont été adoptés et dont la presse s'est fait l'écho (CITE, dispositif Pinel, PTZ...)

Il a été notamment adopté au cours de la Commission un amendement du Rapporteur général, Joël Giraud, qui prévoit, pour le CITE, que les chaudières à fioul seraient exclues du champ du CITE à compter du 1er janvier 2018 et que le taux applicable aux fenêtres, volets et portes seraient ramenés de 30 % à 15 % à compter du 1er janvier 2018 et jusqu'au 30 juin 2018. A compter du 1er juillet 2018, ces équipements ne seraient plus éligibles au crédit d'impôt.

A ce stade, il convient de rappeler qu'il s'agit de dispositions adoptées seulement en commission pour les articles de la deuxième partie du projet de loi de finances.

Il est important de préciser que les choses évolueront certainement lors de l'examen du texte qui débutera en séance publique à l'Assemblée à partir du jeudi 16 novembre.

Le Gouvernement déposera, comme il l'a indiqué, un amendement qui précisera les contours et l'avenir du CITE pour 2018.

En l'état actuel de nos informations, le projet d'amendement Gouvernemental en préparation serait tout à fait inacceptable pour le secteur et ne correspondrait pas aux engagements pris.

La Capeb interviendra vigoureusement d'ici la date de la séance, le 16 novembre, auprès des députés pour réaffirmer clairement sa position et s'opposer à toutes dispositions préjudiciables à l'activité de nos entreprises.

Nous ne manquerons évidemment pas de réagir face aux propositions du Gouvernement.

Nous vous tiendrons informés de l'évolution de ce dispositif et du résultat des délibérations en séance publique à l'Assemblée Nationale.

Plus forts. Ensemble.

Code de vérification :*



soleil

Le temps à 5 jours
dans votre région

Prévisions détaillées à 4 jours
sur 5800 codes postaux
avec évolutions
toutes les 3 heures

  • BATIMAT se profile à l'horizon
  • Maisons individuelles, quoi de neuf depuis 10 ans ?
  • Les artisans, professionnels du patrimoine
  • La nouvelle campagne de communication en faveur de l'Artisanat
  • L'état de santé du bâtiment au T3 2009

Abonnement en ligne
à la revue